Mission d'études pour les organisations professionnelles


Dans le cadre de l’exécution du projet FORMPRO.BTP, le CNEF.BTP, unité de gestion du projet, envisage d’effectuer le programme de mission d’études en France réservé pour les organisations professionnelles impliquées dans la Formation. Soulignons en effet que dans le Rapport final de l’étude de faisabilité effectué par SOFRECO en 2011, concernant le principe du partenariat public-privé que le projet vise à renforcer la capacité du système de l’enseignement technique et de formation professionnelle (ETFP) à qualifier les ressources humaines nécessaires au développement économique et social du pays. Il développera les dispositifs, les capacités et les moyens des filières de formation du BTP dans le cadre d’un partenariat public-privé avec les organisations professionnelles du secteur et les opérateurs économiques. Le processus de réhabilitation et de développement des dispositifs de FP dans les métiers du BTP suppose la prise en considération par les acteurs de l’opportunité d’un partenariat public-privé pour développer la Formation Professionnelle du secteur comprenant :

  • Des organisations professionnelles et des entreprises du secteur du BTP prêtes à développer leur coopération avec les établissements publics pour la formation professionnelle dans les métiers du BTP.

  • Des autorités publiques en charge de la formation professionnelle (METFP et MESupReS) et du secteur BTP (MTP) acceptant de coopérer avec les entreprises et leurs organisations professionnelles pour mieux orienter l’ETFP vers les besoins de l’économie ».

Afin d’atteindre ces objectifs généraux, le projet s’est fixé comme objectifs spécifiques :

  • La mise en place d’une gouvernance paritaire des dispositifs susceptibles d’assurer un pilotage et une coordination efficaces des dispositifs de formation dans le secteur du BTP ;

  • L’amélioration de la gouvernance des établissements de formation en l’ouvrant aux opérateurs économiques ;

  • La modernisation de l’équipement des centres de formation de la filière BTP ;

  • L’actualisation des contenus des programmes de l’enseignement technique et de la formation professionnelle du BTP ;

  • Le recyclage des formateurs et la formation de nouveaux, visant ainsi à accroitre les capacités ;

  • Le renforcement des organisations professionnelles du BTP pour qu’elles soient en mesure de participer au pilotage de la formation professionnelle.

Résultats attendus

Comme résultats attendus du projet, citons :

  • Un secteur privé prêt à s’engager dans le processus de développement de l’enseignement technique et de la formation professionnelle ;

  • Un système d’enseignement technique disposé à répondre aux besoins de l’économie en matière de qualification de personnel ;

  • Une gouvernance paritaire des dispositifs de pilotage et de coordination de l’enseignement technique et de la formation professionnelle disponible;

  • Des idées d’équipements de matériels modernes pour les besoins de l’enseignement pratique ;

  • Des écarts recensés et mesurés des contenus de formation par rapport aux standards internationaux ;

  • Des informations actualisées aux méthodes et pratiques à jour en vue de la formation de formateurs;

  • Des organisations professionnelles qui s’impliquent et s’activent pour une main d’œuvre qualifiée, employable et compétitive.

Méthodologie

La méthodologie à appliquer se définit par les étapes suivantes :

  • L’étude par l’observation et l’analyse des modèles existants dans les pays plus avancés dont la France en matière de gouvernance paritaire des dispositifs de l’ETFP ;

  • L’approche par le cadrage administratif et juridique de l’ensemble du système, apportant une facilitation de la mise en œuvre du processus ;

  • L’étude du mode de fonctionnement du système, notamment en matière de financement et de gestion des ressources pour sa pérennité.

  • La mise en évidence des besoins de concertation permanente entre les deux parties, c’est-à-dire le public et le privé ;

  • La mise en évidence des impacts d’une disposition de moyens humains, techniques et matériels, et financiers qui permettent de mettre en œuvre les actions de réforme.

C’est ce qui justifie la mise en œuvre de la mission d’études pour des Responsables d’organisations professionnelles en France, maintenant que le projet FORMAPRO.BTP a effectivement démarré après une période d’installation et de démarrage et de l’effectivité des actions de la direction exécutive.


Cela consiste alors à visiter les organisations similaires françaises par l’intermédiaire de cette mission d’études, comme la Fédération française du Bâtiment, la Fédération française des Travaux publics, des établissements modèles, ainsi que tout autre établissement de formation et d’appui, susceptible d’apporter son aide et son assistance au CNEF.BTP pour participer à la relance du secteur BTP de Madagascar dans le cadre de la modernisation visée de la Formation professionnelle.

Cette mission sera confiée à une délégation composée de :

  • Représentant du SEBTP, peut être Gédéon RAJAONSON;

  • Représentant de la Fédération des PME du secteur BTP, peut être Aristide VELOMPANAHY ou Claude Solo RAZAFINDRAKOTO,

  • Représentant de l’organisation professionnelle engagée sur la mise en place du Réseau d’entreprises favorable au lancement de la formation par apprentissage et par alternance, peut être le Directeur des études de l’ININFRA, ou le Directeur Général, ou une personne du lycée technique de Toamasina;

  • Directeur exécutif du CNEF.BTP,

  • Chef de mission, le PCA.

#FormationProfessionnelle #BTP #Modernisation #FORMAPRO #AFD #Mission #France

Posts à l'affiche
Posts Récents