Le bien fondé

du projet

Besoin insatisfait de formation

On constate qu’il existe autant de systèmes de formation professionnelle que d’économies nationales, ceci afin de signifier l’articulation nécessaire entre les objectifs économiques d’une nation et le développement de son offre de FP en adéquation. Les moteurs des économies nationales sont les entreprises qui, pour se développer, ont besoin de disposer de ressources humaines qualifiées dont les compétences doivent être adaptées en permanence aux évolutions économiques et technologiques.

Pour ce faire, les pays doivent disposer d’études prospectives d’évolution des métiers et des qualifications dans les secteurs économiques, permettant d’identifier des besoins clairs en compétences, permettant de définir des stratégies de développement de la FP prenant en compte le temps de réponse important liés aux apprentissages

Il existe un besoin insatisfait de formation pour le personnel du secteur du BTP. Par conséquent, la redynamisation des établissements spécialisés permettra au pays de former des ressources humaines qualifiées et compétentes qui vont contribuer à l’amélioration de la qualité des techniques de la construction, à l’efficience, à l’efficacité et à la compétitivité des entreprises du secteur, favorisant à la fois le développement économique national et régional ainsi que la création d’emplois.

Moderniser le dispositif d’ETFP

Toutes les activités professionnelles du vaste secteur du BTP sont concernées allant du niveau de la création/gestion des entreprises, au management des personnels, à la maîtrise des techniques de mise en œuvre sur le chantier sans oublier la permanente actualisation des connaissances et des compétences les technologies en permanente évolution.

C’est dans ce contexte de logique partenariale METFP/branches professionnelles que s’inscrit le présent projet, à l’image d’autres initiatives et « success stories » appuyées et coordonnées par l’AFD dans d’autres régions du globe. La décision qui a conduit à la création en 2009 puis la transformation en 2011 du Secrétariat de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle en Ministère de plein exercice témoigne de l’attention portée à la priorité de l’insertion dans l’emploi en intégrant l’ensemble des parties prenantes.

Le document de stratégie sectorielle du METFP publié en 2009 relaye cette volonté en affirmant la nécessité de moderniser le dispositif d’ETFP par une politique ambitieuse de structuration des dispositifs et de renforcement des capacités des personnels de l’ETFP, dont l’instauration de dispositifs de gouvernance impliquant les professionnels est l’un des axes phares.

Logique partenariale

Le présent projet s’inscrit dans cette logique partenariale voulue tant par le Ministère ETFP que par le secteur productif et qu’il convient d’accompagner dans sa structuration autour de dispositifs d’orientation, de pilotage et de gestion de l’offre de formation, avec la participation des différents Ministères concernés :

  • Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP), s’agissant des formations initiales postscolaires ;

  • Ministère des Travaux Publics et de la Météorologie, concernant les aspects d’appui aux qualifications de la filière ;

  • Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour les formations post-bac dans le premier et second cycle universitaire. Et des syndicats professionnels du secteur :

  • Le Syndicat des entreprises du BTP ;

  • La Fédération des PME du BTP.